Centre de services scolaire
des Phares

Plomb dans l’eau


Résultats des tests sur la concentration de plomb dans l’eau

 

Le Centre de services scolaire des Phares a entrepris la réalisation d’une campagne d’échantillonnage de ses points d’eau visant à connaître la teneur en plomb de tous les points d’eau servant à la consommation. L’échantillonnage se déroulant dans tous ses établissements a pour but de s’assurer du respect de la nouvelle norme de Santé Canada établissant la concentration maximale de plomb dans l’eau à 5 microgrammes/L.

L’échantillonnage ayant débuté en février 2019 s’échelonnera sur plusieurs mois. Le Centre de services scolaire des Phares est à même de respecter les échéances exigées par le MEES, c’est-à-dire le 1er novembre 2020 pour les écoles primaires et le 1er mars 2021 pour les autres établissements.

Une fois que l’ensemble des points d’eau visés dans une école aura été testée, une communication aux parents sera transmise par la direction pour résumer l’état de la situation. Les points d’eau potable dont les teneurs en plomb seront sous la limite maximale permise demeureront accessibles et les élèves pourront y boire en toute sécurité.

Dans certains cas, des restrictions demeureront en place, comme l’écoulement préalable de l’eau pendant une minute avant la consommation. Grâce à l’ensemble du

personnel, les consignes liées à l’écoulement sont appliquées et promues auprès des élèves. Des affiches sont également installées à chaque point d’eau destiné à la consommation en guise de rappel. Finalement, certains points d’eau plus problématiques pourront être condamnés afin de garantir la sécurité des élèves. L’ensemble des interventions réalisées par le CSS dans ce dossier sont conformes aux exigences du MEES.

Liens utiles :

Procédure visant à mesurer les concentrations de plomb dans l’eau potable des écoles du Québec

Plomb dans l’eau des écoles du Québec

 

Foire aux questions

Le taux de plomb doit être égal ou inférieur à 5 microgrammes par litre (5µg/L)., selon la Procédure visant à mesurer les concentrations de plomb dans l’eau potable des écoles du Québec du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur – elle-même inspirée de la recommandation de Santé Canada.

Les tests ont débuté en février 2019 et sont toujours en cours. La date butoir pour les écoles primaires est le 1er novembre 2020 et du 1er mars 2021 pour les autres établissements scolaires.

Deux échantillons sont prélevés à chacun des points d’eau visés: un premier échantillon qui contient la première eau à sortir de la fontaine ou du robinet et un second après 30 secondes d’écoulement. Les prélèvements sont effectués suite à une période de stagnation de l’eau de 6 heures minimum dans le réseau. L’ordre de prélèvement de l’eau tient également compte de la configuration du réseau de l’établissement afin de maximiser la période de stagnation. Finalement, les échantillons d’eau sont analysés par un membre du personnel formé et équipé d’un appareil d’analyse choisi et fourni par le MEES.

Tous les résultats seront rendus publics via le MEES. Toutefois, une communication est envoyée par courriel aux parents, aux élèves adultes ainsi qu’aux membres du personnel pas la direction de chaque établissement. Cette lettre donne l’état général des résultats dans l’établissement et décrit les mesures mises de l’avant à court terme.

Nous avons mis en place des affiches près des points d’eau désignés eau potable indiquant les restrictions applicables conformément aux directives du MEES.

Nous suivons la recommandation du ministère et de la Santé publique. Les tests confirment que l’eau chaude ainsi que l’eau qui n’a pas coulé depuis longtemps, par exemple le matin, ont tendance à contenir des concentrations plus élevées de plomb.