Point de vue des enseignants

Annie Perreault, enseignant en 1ère et 2e année du premier cycle du primaire, et Rolande Talbot, enseignante au préscolaire, ont toutes deux pris part au projet de recherche-action visant à implanter des pratiques préventives en matière de lecture et d’écriture dans leur école. Elles livrent ici un témoignage sur les impacts qu’elles ont observés lors de cette implantation. Ces impacts ont été ressentis sur l’enseignement au préscolaire, les élèves du préscolaire, l’organisation des services, l’engagement du personnel, la précocité des interventions, l’enseignement au premier cycle du primaire et l’intégration de la prévention des les pratiques actuelles.